Federation of American Scientists Case Studies in Dual Use Biological Research Module 2.0: Poliovirus Case Study
Topic: Public Reaction Subtopic: The Debate Begins



Caractérisée de façon variée dans les médias comme « irresponsable » ou comme un « coup de publicité », la synthèse de novo du poliovirus a été vue comme soulevant des questions au sujet de la biosécurité et de l’éthique. Lorsque l’article décrivant le travail fut publié dans le journal Science en 2002, les membres du public et de la communauté scientifique critiquèrent Wimmer pour avoir démontré de manière non nécessaire comment les bioterroristes pouvaient utiliser les techniques scientifiques modernes pour créer des pathogènes dangereux.

De leur côté, les éditeurs du journal Science défendirent la publication de l’article en soulignant le processus indépendant de revue par des pairs. Toutefois, du fait d’une décision éditoriale et de limitations d’espace, une discussion en profondeur des implications du travail ne fut pas publiée avec l’article. Comme Wimmer l’observa, une interprétation de la recherche pour le grand public par les journalistes scientifiques aurait agi d’intermédiaire pour les médias et fourni une opportunité afin de mettre une recherche « sensible » en perspective et fournir un commentaire plus équilibré.

À part des consultations informelles avec des collègues, l’équipe de Wimmer ne rechercha pas ni reçu de revue extérieure de son étude jusqu’au moment de publier. Au contraire, lorsque Dr Craig Venter et ses collaborateurs décrivirent la synthèse rapide (14 jours) du génome long de 5 386 nucléotides du bactériophage phiX174 quelques mois après la publication de l’article sur la polio, leur articles prit la précaution de noter « qu'avant d’essayer la synthèse d’un chromosome microbien, nous avions commissionné une revue bioéthique indépendante du plan scientifique que nous proposions. »

Back Next
Topic Histoire et Biologie du poliovirus La synthèse de novo du poliovirus La réaction du public Discussion References Accueil